picto histoire

Les origines de la commune

Le territoire de la commune d’Ussac a été occupé dès le paléolithique moyen (- 150 000 à – 40 000 av J-C). Entre Ussac et Saint-Antoine, des trouvailles variées (bifaces, pointes moustériennes, nucleus) concernent trois sites, un quatrième se trouve près du Clou (petit biface…). Au nord du bourg, il a été trouvé une hache polie en pierre verte. Au Clou, on notait la présence d’un souterrain aménagé comportant une grande salle et deux couloirs exigus.
Les civilisations celtiques et romaines n’ont laissé de traces que dans la toponymie. D’abord, le Vergy provient du nom d’homme gaulois « VERGIUS », Chaumont de  « CAVUS MONS ».
Ussac a pour origine soit :
  • Le nom celte « UXOS », qui signifie élevé (d’où le sens de lieu dominant).
  • Le nom d’homme latin « ULCIUS » accompagné du suffixe « acum », d’où le nom gallo romain d’« ULCIACUM » transformé en « ULCIACO » au Moyen Age.

La signification du blason d'Ussac

blason ussac
Il s’agit d’un écusson oval aux armes de Sahuguet (De gueules à la coquille d'argent soutenue d'un croissant du même, accostés de deux épées renversées d'or garnie d'argent ). Le sceau se rapporte au droit de co-seigneurie qui appartenait à la famille de Sahuguet d’Espagnac. Le sceau dont fait usage Catherine de Sahuguet est évidemment, comme le prouve la mitre et la crosse, celui qui avait appartenu à son frère l’abbé d’Espagnac, lequel était en 1760 co-seigneur d’Ussac et Vergy. Le blason a été adopté par la commune lors du vote du conseil municipal du 25 mars 1981.

 

L'histoire religieuse et laïque d'Ussac


Le document écrit le plus ancien faisant allusion à Ussac remonte à 945. La paroisse d’Ussac, dont le premier patron fut Saint-Pardoux, appartint à l’Abbaye de Tulle. Le bourg fut le siège d’un prieuré bénédictin connu dès le XIIIe siècle, dont le patron était Saint-Julien.

En 1588, Ussac passa sous le contrôle des Protestants. Ceux-ci eurent leur temple, dans le nord du Bourg. Lintillac devint un centre religieux dès le VIIe siècle, Prévôté dotée d’une chapelle, Lintillac dépendit de l’Abbaye d’Uzerche à partir du XIIe siècle.
Chaumont était la seigneurie autrefois d’une famille Bergeron noble. Boson d’Aubusson, abbé laïc de Moustier Roseille et d’Evaux, y avait fait en 945 don d’une (plantade) à l’Abbaye de Tulle. Notons l’existence d’un cloître en 1158 au Prieuré artigien de la Saulière (règle des chanoines de Saint-Augustin) et celle d’une commanderie de Saint-Antoine de Viennois à Saint-Antoine des Plantades – citée au XVIe siècle.

Sur le plan laïc, Ussac appartint à la vicomté de Turenne. Ce fut une double baronnie (dite de Vergy et d’Ussac en 1399) qui passa successivement aux mains des seigneurs de Malemort, de Turenne, (Branche d’Aynac), puis du Saillant au XVe Siècle. En 1748, la baronnie d’Ussac et de Vergy dépend des Sahuguet d’Amarzit. Leurs armoiries ont été adoptées comme blason de la commune d’Ussac en 1981. A cette époque, dix fiefs dépendent de cette baronnie. Celui dit de La Porte appartient aux barons d’Ussac.

L'église Saint-Julien et  fontaine Saint Jean

Sur la demande de l'abbé Jean-François Sierra, le pape Jean-Paul II a donné à l'église d'Ussac sa bénédiction « Fontaine Saint-Jean ». L'église est aujourd'hui inscrite à l'inventaire des Monuments historiques.

Les acteurs et traces de l'histoire

Dans le bourg, seuls les monuments religieux ont subsisté. Le château prioral ne semble pas remonter au-delà du XVe siècle (fenêtres avec arc en accolades). La façade nord possède une tour tronquée.

L’église a durement souffert durant les guerres de religions. Seule la nef a conservé des vestiges romans (fenêtres en plein cintre et corniche). Le chœur et les chapelles datent du XVe siècle tandis que le clocher tour a été construit fin XVIe _début XVIIIe.
Le château de La Porte (centre du bourg) a été démoli durant la révolution. Jean-Baptiste Lanot (cousin du député de la convention), curé depuis 1783, prêta serment en 1791 et se maria. Il devient le premier maire d’Ussac. Dans un rapport du 15 septembre 1792, il fait l’inventaire des châteaux de la commune dont celui du bourg qu’il décrit avec deux tours détruites. Ne subsistent actuellement que quelques fragments de murs du XVIIIe siècle (bâtiment du pressoir, puits.) Le premier commandant de la garde nationale à Ussac s’appelait Tounadour.

Ussac fut également une région viticole : au XVIIIe siècle (1750) sur trente trois habitants cités dans le terrier de la Baronnie, on compte 11 vignerons et un seul laboureur.

Les différents maires d'Ussac

1791 - Jean Baptiste LANOT
1803 - Jean Léger BOULLE
1805 - Pierre CHAUDRU
1808 - Antoine DELPY
10/ 1815 - Jean TOURNADOUR
12/ 1816 - Léonard DELPEUCH
04/ 1821 - Pierre TOURNADOUR
01/ 1832 - Elie TOURNADOUR
07/ 1837 - Jean LAJOINIE
07/ 1843 - Elie TOURNADOUR
09/ 1848 - Jean LAJOINIE
08/ 1850 - Pierre LAJOINIE
01/ 1851 - Jean LAJOINIE
12/ 1851 - Pierre TOURNADOUR
05/ 1863 - François FRONTY
09/ 1870 - Emile BONNESOEUR
05/ 1871 - Germain TOURNADOUR
07/ 1873 - Antoine TOURNET
02/ 1874 - Antoine FRONTY
03/ 1878 - Emile BONNESOEUR
06/ 1888 - Michel TOURNADOUR
06/ 1896 - Julien MADUR
05/ 1900 - Joseph TASSAIN
05/ 1935 - Louis DUMOND
07/ 1941 - Alfred DAVID
01/ 1944 - Paul TASSAIN
10/ 1944 - Louis DUMOND
12/ 1947 - Eugène CLUZAN
05/ 1971 - René POIGNET
07/ 1982 - Jean TOURNET
03/ 2001 - Gilbert ROUHAUD

L'équilibre entre tradition et expansion

Ussac a su conserver ses traditions en évoluant. Sa proximité avec Brive-la-Gaillarde lui offre tous les avantages d’un centre urbain actif. Mais Ussac a gardé son charme de petite cité corrézienne et son identité.
Pleine de contrastes, notre commune parvient à préserver un précieux équilibre : le bourg ancien, traditionnel, blotti au pied de l'église domine une vallée qui abrite de nombreux hameaux et nouveaux lotissements dispersés dans la campagne verdoyante. Ussac réussit à rassembler dans un cadre harmonieux les vestiges d’une architecture ancienne, un habitat traditionnel de qualité, des constructions contemporaines et des équipements modernes et fonctionnels.

Une commune attractive aux portes de Brive

Ussac est désormais une commune dynamique de l'Agglo du Bassin de Brive, qui développe de plus en plus de services : une école accueillant 330 enfants, une salle des fêtes polyvalente, un accueil de loisirs en plein expansion, des équipements sportifs... Commerces de proximité et services de santé complètent l'attractivité de la commune, dont la situation privilégiée au carrefour des autoroutes A20 et A89 est un atout pour les artisans et entreprises du territoire.

Une croissance démographique continue

Depuis 1975, Ussac a connu une progression continue de sa population : sa croissance démographique est l'une des plus forte de l'agglomération. En 30 ans, la population a plus que doublé. En 2016, lors du dernier recensement, la commune comptait 4172 habitants.